L’année dernière, le festival avait dû se dérouler en intérieur, suite aux pluies diluviennes … mais cette année retour aux sources pour le plus grand plaisir de tous ! Pour sa 8ème édition, le festival Wheels and Waves s’est de nouveau déroulé à la cité de l’océan, à côté de Biarritz et de nombreuses marques, préparateurs et pilotes étaient au rendez-vous !

Départ de Lyon, direction Biarritz !

J’ai donc eu le plaisir d’être invité par l’organisation du Wheels and Waves, du 12 au 16 Juin dernier, et la chance d’être accompagné par deux supers sponsors, Black Sheep et Indian Lyon !

Black Sheep California m’a prêté un van tout équipé afin de parcourir les 750 kms dans les meilleures conditions possibles et surtout … me permettant de dormir ou bon me semblait, y compris avec vue sur l’océan 😉 …

Indian Lyon m’a également permis de me déplacer facilement sur place, tout en profitant, en me mettant à disposition une moto, et pas n’importe laquelle ! Une préparation faite d’une 1200 scout typé Flat Track, faite par Remi Narbonnet … un vrai kiff !

Arrivée à Biarritz, Jeudi 13 Juin

Mon arrivée le Jeudi ne m’a pas permis d’assister à la Punk’s Peak Sprint Race qui se passait la veille, cette course mythique du Wheels qui s’est déroulée à Jaizkibel.

crédits photo : wheels-and-waves.com

​Le principe ? Pas besoin d’être un pilote de renom pour y participer ! C’est une course de sprint sur 400 m où tous les modèles de moto sont acceptés (catégorie – pré 50, pré 75, post 75 (-100cv) et Superbike (+100cv)). Une occasion de se faire plaisir et de vivre un moment unique face à des bolides incroyables ! Résultat des podiums ici

Heureusement que j’avais déjà eu le plaisir d’y assister l’année dernière ! Je suis donc arrivé sur Biarritz Jeudi en fin de journée, une fois le van garé à 500 m du festival, l’Indian descendu de la remorque, je me suis empressé d’aller découvrir tout ça …

Une fois au village, j’ai eu la chance de pouvoir laisser la moto sur le stand d’Indian France et Biarritz et d’aller faire mon petit tour de repérage 😉

De nombreuses marques présentes ...

Credit Photo – WIMMPROD

Pour les personnes qui n’auraient encore pas eu le plaisir de venir au W&W, il faut savoir que le village où se déroule le festival, se situe au pied de la Cité de l’Océan, avec une vue imprenable sur la plage de la Milady et de .. l’océan ! bah tiens ! Un spot parfait pour allier bécanes, concerts, art, skate, bières et surf dans un périmètre très réduit ;).

J’ai donc fait mon petit tour au milieu de toutes ces tentes militaires où j’ai pu croiser, entre autres, les marques Kytone, Age of Glory, The Royal Racer, Husqvarna … et les copines d’Eudoxie et Wildust ! Une présentation de produits et accessoires dans l’univers vintage de la moto qui est la signature du W&W …

L'Exposition Art Ride

Après quelques bières bien méritées (si si !), je suis remonté sur ma moto et j’ai filé voir l’exposition Art Ride. Cette année, c’était à Biarritz qu’elle avait lieu et non pas en Espagne comme les années précédentes, dans un skate park de plus de 1400 m² … pas plus mal vue la météo plutôt “approximative” bien connue du pays basque 😉

Et oui, malheureusement, la pluie était de la partie, mais l’expo valait vraiment le détour ! De nombreux modèles de moto anciennes, des customisations ainsi que des photos et tableaux d’art … on en prenait plein les yeux.

Le retour s’est donc fait de nuit, sous la pluie, avec une moto sans garde-boue avant (et oui merci la prépa Flat Track !), un bonheur ! Du coup, j’ai été très heureux de retrouver mon petit lit douillet dans le van aménagé …

Vendredi 14 Juin / Direction la course d'Enduro !

Réveil matinal, le soleil était au rendez-vous ! la journée a commencé par une petite douche en plein air à l’arrière du van (et ça, ça n’a pas de prix !). Puis direction le bar Etxola Bibi , transformé en repaire de motard pour l’occasion 😉 Jus d’orange pressé, petit café .. quoi de mieux pour démarrer une bonne journée ?

J’ai repris l’Indian et direction Saint-Pée-sur-Nivelle, au circuit d’enduro à une quinzaine de kilomètres du village pour la Deus Swank Rally ! Mais la journée avait beaucoup trop bien commencée apparemment … manque de bol, j’ai perdu la chicane de mon pot sur la route ! Heureusement, Indian, se trouvant à proximité, ils ont pu intervenir rapidement et me régler le problème en quelques minutes … c’était juste histoire de me mettre un peu d’animation sur le trajet quoi !

Une fois sur place, j’ai pu assister aux sessions de course où se sont retrouvé différentes motos, aussi bien vintage que récentes.

Les roulages, chronométrés individuellement, se sont succédés jusqu’à 18h dans une très bonne ambiance sur un circuit de 6kms entre champs et forêts.

Fin de journée, retour au village ...

Retour sans encombre pour moi cette fois, mais le reste de la soirée a été un peu plus mouvementé ! Après le concert, grosse bringue improvisée sur le stand Kytone où je me suis fait “gentillement” avoir par les shots de Sailor Jerry … bon ok, ils m’ont littéralement couché ! (évidement à consommer avec modération hein 😉 ), la soirée s’est tout aussi bien poursuivie et s’est terminée sous les meilleurs auspices !

Samedi 15 Juin / EL ROLLO

Réveil un peu plus difficile cette fois … mais pas le temps de trainer, j’ai pris la direction du circuit ovale de Lasarte Oria à San Sebastien pour assister à la compétition de Flat Track El Rollo !

Le principe ? Pilotes débutants ou confirmés, tout le monde étaient invités à tenter l’expérience. 4 catégories (Rookie, Vintage, Moderne et Hooligan), pas de frein avant et le seul objectif, ne pas s’arrêter de tourner ..

Le beau temps était de la partie, l’ambiance aussi ! Les espagnols et les anglais étaient présents ainsi que certains grands noms comme Atelier Chatokine, Léa Tokelove (tenante du titre en catégorie “Hooligan”, catégorie qui consiste à faire des transformations de moto de série qui doivent conserver le moteur d’au moins 750 cm3 et le cadre. Le frein avant est retiré, mais l’arrière est conservé, tout comme la fourche et le ou les amortisseurs. ) Dimitri Coste ainsi que Wilfried Delestre ..

Wilfried Delestre, avec qui j’ai eu le plaisir d’échanger et qui a même accepté d’embarquer ma go pro sur sa moto ! Ce qui m’a permis d’assister à sa victoire en Hooligan au guidon de sa Indian Scout, préparée par Krazy Horse.

La course EL ROLLO a accueilli également cette année une manche officielle du championnat d’Europe de Flat Track, organisé par DTRA (Dirt Track Riders Association).

Le DTRA a pour but de promouvoir le Dirt Track Racing à travers les différents pays !

Fin de séjour et retour ...​

Après cette super journée bien poussiéreuse, je suis retourné sur Biarritz où l’ambiance était à son comble à l’approche de la fin du festival, un centre-ville en effervescence avec de nombreux motard(e)s qui, pour certains, s’en sont donné à coeur joie 😉

Dimanche, chargement de l’Indian sur la remorque et retour en van sur Lyon avec le plein d’images en tête et le sourire !

Le Wheels & Waves s'était aussi ...

  • Le Backyard Project : Concours de création custom
  • Tank Shift : Nouvelle course ultra vintage pour les motos datants d'avant les années 50 !
  • Log Surf Contest : Tournoi de surf journalier
  • Hit The Deck : Session Free style en skateboard
  • Garage Shaper Exhibition : Créateurs de planche de surfs !
  • Et des concerts ! Keb Darge, L.A Witch, Lee Ann Curren ...
Galerie photos ...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici